L’ignoble banalisation du nazisme par le journal l’Indépendant

logo.png

image.jpg

Le Journal l’Indépendant publie ce soir une ignoble caricature suggérant que Louis Aliot aurait des sympathies nazies.

Accuser quelqu’un de nazisme n’est pas une insulte banale, à moins bien sûr de considérer que les horreurs perpétrées par le régime d’Hitler sont des crimes ordinaires.

Cette caricature est de nature à banaliser la solution finale par laquelle des millions de Juifs, de Tsiganes, d’homosexuels, de Francs-maçons, de Témoins de Jéhovah, de Résistants et tant d’autres, ont été déportés et exterminés.

Viser avec une telle violence Louis Aliot démontre le niveau de certains « journalistes », d’autant que monsieur Aliot est l’une des rares personnalités politiques françaises réellement philosémite.

Une telle abomination doit faire l’objet de poursuites judiciaires. Cette instrumentalisation de la Shoah à des fins politiciennes est tout simplement insupportable.

Donald Trump, Jair Bolsonaro ou encore Benyamin Netanyahu subissent eux aussi ce type d’attaques de la part d’une certaine presse nauséabonde dont le seul  objectif est de faire monter l’antisémitisme à travers le monde.

presse brésilienne antisémitisme netanyahou bolsonaropresse norvegienne antisémitisme 7 août 2018

new york times trump netanyahou antisémitisme

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

La presse gauchiste planétaire montre son vrai visage, celui de la haine et de l’antisémitisme

Norvège, Brésil, Etats-Unis.. Aucune grande démocratie moderne n’est épargnée.. La presse gauchiste mondiale et mondialiste n’hésite plus à publier des caricatures antisémites pour critiquer l’axe du bien Trump – Bibi – Bolsonaro.

presse brésilienne antisémitisme netanyahou bolsonaro

Comparer les actuels dirigeants des Etats-Unis, d’Israël et du Brésil à Hitler en utilisant la croix gammée est juste immonde. Ces pratiques « journalistiques » prouvent la nature même de ceux qui les emploient.

presse norvegienne antisémitisme 7 août 2018

Tout ceci n’a plus grand chose à voir avec de la presse d’opinion. Il s’agit bien d’une campagne de propagande politique internationale orchestrée par cette ignoble gauche mondiale, à la solde de tous les réseaux pro-palestiniens, islamistes et complotistes, qui n’hésite plus à faire monter la haine du Juif et l’antisémitisme partout dans le monde pour servir ses intérêts idéologiques mortifères pour notre civilisation.

Rappelons que le New York Times est la courroie de transmission des Clinton et autres Obama, ces très chers démocrates américains qui ont fait tant de mal à travers le monde et qui arrivent aujourd’hui encore à empoisonner la planète, tout en n’étant plus aux affaires.. Chapeau..

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Hag Pessah sameah

seder

La Pâque juive, plus communément appelée Pessah, débutera ce vendredi 19 avril 2019 au coucher du soleil.

Cette fête commémore l’Exode d’Israël hors d’Egypte il y a 3.500 ans. Sous l’égide de Moïse et Aaron, les Hébreux quittent l’Égypte où ils étaient retenus en esclavage et entament une longue traversée du désert de quarante ans.

Les célébrations de Pessah débutent le 14 nissan au coucher du soleil dans le calendrier hébraïque.

Pessah est une célébration particulièrement riche en rites et coutumes, la première consistant à effectuer un grand nettoyage de la maison dans le but de se débarrasser de toute trace de blé, orge, seigle, avoine ou épeautre à l’approche de la fête.

En souvenir, pendant sept jours en Israël et huit en diaspora, les Juifs ont l’interdiction de consommer, de posséder ou de tirer profit de ces cinq céréales ayant fermenté (hametz).

Lors du premier soir de Pessah, on lit la « Haggadah« , un livre rapportant le récit de la sortie d’Egypte.

haggadah.jpg

On procède ensuite à la cérémonie du « Seder » lors de laquelle divers aliments relatifs à la fête sont consommés. Chacun d’eux a une signification bien particulière et permet de transmettre l’histoire de la Pâque juive de génération en génération.

Dans une assiette, on dispose notamment les aliments suivants :

– Du pain azyme (matsot) rappelant que, lors de leur fuite, les Hébreux avaient seulement emporté des aliments qui n’avaient pas eu le temps de lever.

– Des herbes amères (appelées maror) en souvenir de l’esclavage en Egypte et de la vie amère de nos ancêtres.

– De la pâte ou compote de fruit faite généralement de datte et de noix pétris avec du vin (‘harosset) qui rappelle la couleur du mortier utilisé lors des travaux forcés.

– Un os de mouton (zeroa), qui symbolise le sacrifice de l’agneau Pascal.

– Un œuf (bétsa) qui symbolise le sacrifice du jour de fête et évoque également la destruction du Temple et le deuil qui en suivit.

– Un bol d’eau salée qui symbolise les larmes versées pendant l’esclavage en Égypte (l’eau peut être citronnée ou vinaigrée).

– Quatre ou cinq coupes de vin (ou jus de raisin) qui rappelle la libération par Dieu.

Après la semaine de festivités, on peut à nouveau consommer des céréales ayant fermenté.

Dans la tradition ashkénaze, on célèbre la fin de Pessah en buvant de la bière.

Dans la tradition sépharade, particulièrement chez les Juifs marocains, on prépare des moufletas, petites crêpes à base d’huile, dégustées en famille.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Benjamin Netanyahu chargé par le président Reven Rivlin de former le prochain gouvernement en Israël

résultats législatives 2019 israel

Recommandé par 65 députés sur 120, Bibi a 28 jours pour s’entendre avec ses partenaires pour un accord de gouvernement.

Ce délai peut être prolongé au besoin de 14 jours.

La gauche officielle a été décimée lors de ce scrutin. Le parti « Bleu-blanc » dirigé par Benny Gantz n’a pas trompé les électeurs. Kakhol Lavan, présenté comme un parti de centre-droit, est pourtant bien un parti gauchiste.

Anticipant le fiasco des partis étiquetés de gauche, Benny Gantz a tenté un hold-up électoral, à la sauce Macron en France, en se faisant passer pour un centre-droit. Mais les Israéliens ne s’y sont pas trompés.

Si Gantz a récupéré les voix des bobos branchés de Tel Aviv et autres nostalgiques de l’abominable ère Clinton, les Israéliens ont très majoritairement fait confiance à la vraie droite pour protéger et défendre les intérêts de l’Etat hébreux qui doit impérativement conserver sa majorité juive pour assurer son avenir.

resultats élections israel

Ces élections capitales pour l’avenir d’Israël et du monde permettent à la droite de se maintenir aux affaires du pays.

L’axe du bien Donald Trump, Benjamin Natanyaou et Jair Bolsonaro permet le maintien d’un équilibre par rapport aux forces gauchistes du mal à l’oeuvre partout dans le monde et surtout en Europe.

trump netanyahu bolsonaro.jpg

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris : une catastrophe pour l’humanité toute entière

notre dame de paris incendie

Au-delà du simple aspect religieux, la Cathédrale Notre-Dame de Paris, c’est la France et son histoire.

Ce chef-d’oeuvre de l’art gothique construit grâce au savoir-faire des bâtisseurs et aux mystères et secrets compagnoniques, est l’un des plus beaux joyaux de notre patrimoine mondial.

Débuté en 1163, cet édifice a fait la fierté de notre nation durant plus de 800 ans. Tout doit être mis en oeuvre pour sauver ce qui peut encore l’être.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Profanations d’églises et antisémitisme au pays du vivre ensemble

profanation église saint nicolas houille février 2019

La haine du Juif n’est point nouvelle. D’Alfred Dreyfus à Pierre Mendès France, la question Juive en France a souvent déchaîné les haines et les passions.

En revanche, les actes anti-chrétiens dans l’hexagone sont un phénomène d’apparition récente.

Est-ce finalement si étonnant que les églises soient attaquées au même titre que les synagogues ? A l’évidence, non. Car ce qui est visé, c’est la civilisation judéo-chrétienne elle-même.

Ne nous y trompons pas, l’islamo-gauchisme est en train de gangréner idéologiquement toute la société française, provoquant le passage à l’acte des individus les plus radicalisés. La stratégie est claire. Eliminer d’abord les Juifs pour ensuite éradiquer les Chrétiens et détruire la civilisation judéo-chrétienne et ses valeurs.

Les politiciens connaissent parfaitement la situation mais ne lèvent pas le petit doigt pour enrayer ce naufrage, soit par opportunisme politique ou par simple lâcheté.

L’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a indiqué craindre que « demain on ne vive plus ensemble mais face à face » pointant du doigt « la loi du plus fort » qui s’applique désormais dans les banlieues.

Cette « peste » qui brise l’unité nationale, dressant la population contre elle-même, n’est point brune ou jaune mais bien rouge et verte.

Ces islamo-gauchistes pro palestiniens, dont Soral et Dieudonné sont l’une des composantes, utilisent un conflit géopolitique extérieur pour faire monter la haine à l’intérieur même de la Nation française et dresser les Français les uns contre les autres.

La fin annoncée de la présence juive en France dans les décennies à venir, présage des persécutions futurs pour les Chrétiens, prochaines cibles des factions subversives rouges et vertes.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

cimetière champagne au mont d'or antisémitisme fevrier 2019amblily 21 février 2019 antisémitismestrasbourg stèle synagogue vandalisée février 2019ldna antisémitisme bry sur marne février 2019 mort aux juifsparc martin luther king paris antisémitisme février 2019

FRANCE-RELIGION-CRIME

+ 74% d’antisémitisme en France en 2018 : le PS et ses alliés vont-ils marcher demain pour dénoncer leur propre bilan ?

simone veil antisémitisme boîtes aux lettres la poste

Chaque année, les Français Juifs sont de moins en moins nombreux dans l’hexagone.

Alyahs, baisse de la natalité, difficultés à vivre sa judaïté, antisémitisme et menace terroriste sont autant de facteurs conduisant la France à devenir peu à peu Judenrein.

Paradoxe : moins la présence juive est visible en France, plus l’antisémitisme monte.

Le parti socialiste organise demain soir à Paris une marche pour dénoncer l’antisémitisme. Quatorze partis politiques et de nombreuses associations antiracistes comptent s’associer à cette manifestation.

Or, depuis trente ans, le parti socialiste et ses alliés sont idéologiquement au pouvoir.

La politique social-démocrate pro palestinienne imposée par l’Union européenne et conduite par la France depuis trente ans est directement responsable de la montée de la haine du Juif et d’Israël.

L’agression subie samedi à Montparnasse par Alain Finekielkraut de la part d’un salafiste radicalisé usurpant la qualité de Gilet jaune aux cris de « Palestine, Palestine » est malheureusement devenue le quotidien des Français juifs.

Les politiciens français et les associations antiracistes sont totalement discrédités. Leur inefficacité n’est plus à démontrer. Cette énième marche n’est que récupération et instrumentalisation d’une situation dont le PS et ses alliés sont tous comptables.

Si Guy Mollet ou encore Maurice Bourgès-Maunoury voient en quoi s’est transformée la gauche et ce qu’est devenue la France aujourd’hui, il doivent se retourner dans leur tombe.

L’UPFJ appellent ses adhérents et sympathisants à ne pas participer à ce simulacre de lutte contre l’antisémitisme aux côtés de ceux qui ont tout raté depuis trente ans.

Tant que la France n’aura pas à sa tête un Donald Trump ou un Jair Bolsonaro, les Français juifs n’auront aucun espoir d’avenir en France, n’en déplaise à monsieur Finkielkraut, toujours très critique à l’égard du président Trump.

La politique du Jcall (European jewish call for Reason) relayée par le Crif est mortifère pour les Français juifs. Les démocrates américains sont responsables d’une grande partie du désordre mondial actuel et de la montée de l’antisémitisme à l’échelle planétaire.

Il est vital de refuser la confiscation de la parole juive par ce courant politique très toxique pour les Français Juifs eux-mêmes.

bagelstein paris juden antisémitisme france