Anne Frank devenue objet de haine et d’humiliations

anne frank lazio roma

L’image d’Anne Frank aurait-elle été utilisée comme une insulte si la petite fille n’avait pas été Juive ? A l’évidence, non.

C’est bien sa judaïté qui lui vaut aujourd’hui d’être instrumentalisée comme un objet de haine et d’humiliations.

Pourtant, bien des enseignants rêveraient aujourd’hui d’avoir une élève de cette qualité en classe. Mais voilà, Anne est Juive..

Ces revendications politiques portées par une partie des tifosi de la Lazio – car c’est bien d’un acte politique qu’il s’agit – sont symptomatiques de l’émergence au sein de l’extrême-droite européenne d’un nouveau courant (ou de la résurgence d’un ancien courant ?), considérant que le Juif est le mal suprême.

lazio 1998

Dès lors, cette analyse conduit certains militants de cette frange radicale à se rapprocher des milieux islamistes sous l’adage « l’ennemi de mon ennemi est mon ami ».

Le BDS (boycott) est aujourd’hui l’un des éléments fédérateurs entre ces différents courants.

Une chose est certaine ; les associations de lutte contre l’antisémitisme ont totalement échoué. Pire, on peut légitimement se demander dans quelle mesure leur action n’a pas produit l’inverse du but recherché en amplifiant la montée de la haine des Juifs.

Jour après jour, de Rome à Sarcelles, l’antisémitisme progresse dangereusement.

L’endoctrinement des générations futures au biberon de l’antisémitisme n’augure rien de très positif pour l’avenir de nos sociétés et menace sérieusement la sécurité de la population juive partout dans le monde.

Rappelons que nos frères Chrétiens d’Orient sont eux aussi régulièrement ciblés dans leurs pays comme étant le mal absolu à l’instar des Juifs en Europe. Cette propagande anti-chrétienne entraîne des violences très graves à leur encontre allant jusqu’à leur élimination physique.

double attentat au pakistan contre des chrétiens.jpg

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Simply the best !

trump mur lamentations.jpg

Le président Trump a pris ce mois-ci deux décisions majeures :

1° Le refus de certifier l’accord international sur le nucléaire iranien.

2° Le retrait des Etats-Unis de l’Unesco.

Par ces deux actions fortes et courageuses, Donald Trump s’inscrit dans les pas des plus grands hommes de l’Histoire.

L’Iran des Mollahs de la révolution islamique constitue une menace majeure pour la survie de l’Occident judéo-chrétien au même titre que des groupes extrémistes sunnites radicalisés.

L’Unesco, quant à elle, fait partie intégrante de ces grandes institutions internationales islamo-gauchistes qui essayent, par tous moyens, d’effacer la réalité de la civilisation judéo-chrétienne en réécrivant l’Histoire.

Depuis le 40e président américain Ronald Reagan, les Etats-Unis n’avaient plus été dirigés par un Grand Chef.

reagan begin.jpg

Cette longue période de disette est aujourd’hui gommée grâce à Mister Trump, simplement le meilleur homme politique de sa génération.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

La démocratie selon Madrid et l’Union européenne..

referendum 01102017.jpg

L’UPFJ dénonce avec vigueur l’attitude de Madrid et de l’Union européenne vis-à-vis du référendum en Catalogne sur la question de l’indépendance de cette province.

Empêcher par la violence l’expression de la démocratie par la voie référendaire constitue une très grave atteinte aux libertés fondamentales des Catalans.

Seules les dictatures ou les systèmes totalitaires interdisent la tenue de référendums populaires.

L’Establishment doit rendre le pouvoir au peuple et accepter ses choix exprimés de manière démocratique et pacifique.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

Journée nationale d’hommage aux Harkis, l’UPFJ mobilisée

Harkis en 1955

En cette journée particulière, l’UPFJ n’oublie pas les sacrifices consentis par nos frères Harkis du fait de leur engagement au service de la France lors de la guerre d’Algérie.

Beaucoup ont été massacrés pour s’être rangés aux côtés de la France. N’oublions jamais leur patriotisme et leur sens de l’honneur.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.

L’Alternative für Deutschland (AfD) réalise une percée électorale historique

frauke petry

L’AfD obtient aux alentours de 13% des voix aux élections allemandes. Ce parti politique classé europhobe, populiste et libéral gagnerait ainsi environ 90 sièges au Bundestag.

Le succès de l’Afd s’est construit autour du rejet de Merkel et de sa politique considérée comme pro-islam et pro-migrants.

Il n’en fallait pas plus pour que l’AfD soit victime de la fameuse reductio ad hitlerum de la part de  l’Establishment.

S’il est incontestable que l’AfD compte en son sein des antisémites, il n’y en a pas forcément plus que dans d’autres formations politiques.

C’est ce que rappelle notre ami Yehuda Glick, député du Likud, qui écrit sur Twitter :

« A ceux qui paniquent après l’élection d’un parti d’extrême-droite en Allemagne, vous devriez savoir que Frauke Petry, qui dirige le parti, travaille intensément [pour expulser du parti] quiconque est suspecté d’antisémitisme. »

Comme partout en Europe, l’antisémitisme violent est le produit de l’Islamisme radical et de sa branche politique islamo-gauchiste.

Si évidemment tous les migrants ne sont pas des terroristes ou des délinquants, il est certain en revanche que des terroristes et des délinquants s’infiltrent parmi les migrants.

Selon un document publié par la police, 2000 hommes, la plupart d’origine maghrébine, ont agressé 1200 femmes à Cologne, Hambourg et dans d’autres villes allemandes dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2016 (source Le Figaro).

Parmi les auteurs de la vague d’attentats qui touche l’Europe depuis 2015, certains terroristes étaient issus des rangs des migrants.

C’est incontestablement ce contexte particulier qui pousse de plus en plus d’Allemands à se tourner vers l’AfD et certainement pas les prises de positions antisémites de certains de ses cadres.

UPFJ. Tous droits réservés. Reproduction autorisée.